Navigation

Adoptions en situation de coercition en Suisse, de 1960 à aujourd’hui

 

À ce jour, il n’y a guère eu d’études consacrées à l’histoire des adoptions nationales et internationales en Suisse. Une adoption constitue un événement marquant dans le parcours de vie tant des enfants concernés que de la famille d’origine. D’un point de vue historique, assistance et coercition ont souvent été concomitantes dans la procédure d’adoption.

​​​​​​Description du projet (projet de recherche en cours)

L’étude a pour but d’analyser les dynamiques de l’assistance et de la coercition dans le cadre des adoptions nationales et internationales depuis les années 1960. Elle s’intéresse en particulier à l’action des autorités et des organisations de la société civile. Elle examine les bases légales, l’évolution des chiffres de l’adoption ainsi que les points de vue des personnes concernées pour ensuite les mettre en relation dans une approche multi-perspective. Les études à disposition montrent que, jusque dans les années 1970, les mères célibataires vivaient en Suisse dans des conditions économiques précaires. Elles étaient souvent soumises à des pressions pour qu’elles donnent leur enfant en adoption. Avec la baisse du nombre d’adoptions d’enfants nationaux, les adoptions internationales ont gagné en importance. Il ressort de diverses études que le bien-être de l’enfant a souvent été relégué au second plan.

Contexte

L’histoire des adoptions nationales et internationales suscite un intérêt croissant dans la société, en Suisse comme dans le monde. En Suisse, les organisations de personnes concernées ont amorcé depuis quelques années un processus politique, comme cela a été le cas il y a des décennies pour les mesures de coercition à des fins d’assistance. Dans un rapport sur les adoptions d’enfants du Sri Lanka en Suisse, le Conseil fédéral souligne le besoin de recherches supplémentaires au titre du travail de mémoire sur les adoptions en Suisse.

Objectif

Nous étudions comment les autorités et les institutions de la société civile ont mis en œuvre la procédure d’adoption et les circonstances dans lesquelles celle-ci a donné lieu à des mesures de coercition. Nous nous attachons aussi à comprendre les raisons et les pressions qui ont amené les parents biologiques à confier leurs enfants à l’adoption ainsi que les mesures de coercition subies par les enfants adoptés. Enfin, nous analysons pourquoi les parents adoptifs ont fait le choix de l’adoption.

Importance

Avec ce projet, nous souhaitons mettre de nouvelles connaissances sur l’histoire des adoptions nationales et internationales en Suisse à la disposition des personnes adoptées et des chercheurs. Nos résultats inscrivent le débat politique en cours en Suisse sur le thème de l’adoption en situations de coercition dans une perspective historique et aident les personnes concernées dans la recherche de leurs origines. Notre projet fournit des pistes de réflexion pertinentes à la recherche ainsi que de précieuses données et informations pour de futurs travaux scientifiques.

Titre original

Adoption in forced situations: On the history of national and international adoptions in Switzerland from the 1960s to the present day

Responsables du projet ​

​Dr. Susanne Businger, Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften (ZHAW), Institut für Kindheit, Jugend und Familie (personne responsable de la requête)

Prof. Dr. Nadja Ramsauer, Institut für Kindheit, Jugend und Familie, ZHAW, (autres responsables du projet)

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Dr. Susanne Businger Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften (ZHAW), Institut für Kindheit, Jugend und Familie Pfingstweidstrasse 96 +41 58 934 88 66 susanne.businger@zhaw.ch

​​​