Navigation

Parcours de vie d’adolescents placés hors de leur famille

 

Le projet étudie le parcours de vie d’adolescents qui ont été placés hors de leur famille dans les cantons de Fribourg, Neuchâtel, Lucerne et Bâle-Ville durant les années 1950 à 1985. Nous nous intéressons aux contraintes et aux opportunités que ces jeunes placés en institution ont rencontrées sur leur chemin vers l’âge adulte.

Description du projet (projet de recherche en cours)

Le projet analyse le parcours de vie adolescent·e·s placés par rapport à celui d’adolescents qui ont grandi au sein de leur famille. Nous cherchons à identifier les ressources que ces jeunes ont pu acquérir ou non dans les domaines de la formation et de la socialisation. Les années de 1950–1985 sont intéressantes parce qu’elles coïncident avec un accès accru à la formation pour tous les jeunes et avec des réformes des institutions de placement. Le design de recherche combine trois niveaux d’analyse : les politiques cantonales de formation (macro-analyse), les pratiques institutionnelles de placement (analyse des dossiers), et les parcours de vie (histoire orale).

La recherche intègre des contacts avec les personnes concernées et des responsables actuels de travail social.

Contexte

La souffrance subie en raison du manque de formation et de perspectives professionnelles et sociales ressort clairement des entretiens menés avec les anciens adolescents placés hors de leur famille. Avec cette étude, nous souhaitons mettre en lumière les mécanismes et les conditions-cadres générales de l’intégration sociale et professionnelle des jeunes et, ainsi, contribuer à éviter que de telles discriminations et marginalisations ne se reproduisent à l’avenir.

Objectif

Sur la base d’une étude comparative, le projet recense les limitations subies par les adolescents placés hors de leur famille ainsi que les chances et les possibilités qui leur ont été données – ou pas. Cela permet aux personnes concernées de mieux comprendre leur trajectoire de vie ainsi que le rôle des facteurs institutionnels. Quant aux organisations et aux instances institutionnelles actuelles, elles prennent conscience de l’impact de certaines décisions et interventions sur les parcours de vie individuels.

Importance

La période examinée a joué un rôle important dans l’aménagement de l’État social moderne. C’est en effet durant les années de 1950 à 1985 qu’ont été posés des jalons décisifs de la politique de la jeunesse. Les perspectives historiques sont utiles à la compréhension du présent, dans la mesure où elles mettent les continuités en exergue et permettent d’établir des liens avec des problèmes actuels.

Une bonne connaissance du passé aide à comprendre le présent et à l’aménager en conséquence.

Titre original

Adolescent in care and the acquisition of human and social capital: a comparative study of opportunities and achievements in four Swiss cantons (1950-1985)

Reponsable du projet

  • Prof. Dr. Markus Furrer, Pädagogische Hochschule Luzern (directeur de projet)
  • Prof. Dr. Anne-Françoise Praz, Université de Fribourg (directrice de projet)
  • Dr. Sabine Jenzer, Pädagogische Hochschule Luzern (collaboratrice scientifique)
  • Dr. Caroline Henchoz, Université de Fribourg (collaboratrice scientifique)
  • Miriam Baumeister, Pädagogische Hochschule Luzern (doctorante)
  • Aurore Müller, Université de Fribourg (doctorante)

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Dr. Markus Furrer Pädagogische Hochschule Luzern Frohburgstrasse 3 6002 Luzern +41 41 228 71 22 markus.furrer@phlu.ch