Navigation

Placement de mineurs dans les régions frontalières : Valais et Tessin

 

Le projet entend reconstruire le système des placements de mineurs dans les cantons du Valais et du Tessin, depuis les années 1940 – le début de l’essor économique de la Suisse, la professionnalisation de son secteur social et sa mutation démographique – jusqu’à la crise économique du milieu des années 1970.

Description du projet (projet de recherche en cours)

Le projet analyse les processus et les dynamiques qui ont motivé l’application, par deux régions frontalières – le Valais et le Tessin –, de mesures de coercition à des fins d’assistance et de placements extrafamiliaux à des mineurs suisses ou étrangers sur leur territoire cantonal ou dans les provinces limitrophes d’Italie entre les années 1940 et 1970. La recherche s’articule autour de quatre questions clés :

  • Quelle a été l’influence des spécificités d’ordre social, politique et institutionnel de chacun des deux cantons sur le placement de mineurs étrangers ? Qu’est-ce qui différenciait la partie francophone de la partie germanophone du Valais ?
  • Quelle incidence les facteurs économiques ont-ils eue sur les décisions prises dans ces deux cantons, sachant qu’ils présentaient encore des régions pauvres et rurales ?
  • Quel a été le rôle de la religion dans les décisions des institutions de ces cantons d’obédience catholique ?
  • Quelles étaient les relations entre les institutions cantonales et les institutions italiennes ?

Contexte

Pour retracer l’histoire du système des placements, il faut s’intéresser non seulement aux victimes, mais aussi aux institutions et aux groupes impliqués à des niveaux divers (échelons cantonal et local, églises, familles, enfants) et dans différentes échelles d’analyse, ainsi qu’à la représentation du phénomène telle qu’elle est documentée et perçue. L’histoire sera celle des personnes qui ont vécu ce phénomène et de celles qui l’ont orchestré ; elle parlera de lieux et de frontières, et de la manière dont les communautés et les sociétés ont été affectées et transformées.

Objectif

Notre recherche vise à faire la lumière sur les manquements passés et présents des institutions aux droits de l’enfant, y compris aux droits des mineurs étrangers non accompagnés.

Elle dressera par ailleurs un état des lieux des pratiques actuelles en matière de placements d’enfants et des nouvelles mesures introduites en Suisse pour se conformer aux normes internationales, notamment à la Convention relative aux droits de l’enfant. Le projet encourage aussi la réflexion sur les politiques de prise en charge en Suisse et mettra en évidence les besoins des personnes vulnérables.

Importance

Focalisé sur la manière dont la nationalité et la migration ont marqué l’histoire des mesures de coercition à des fins d’assistance, notre projet stimule le débat politique concret, s’adresse à un large public et contribue à sensibiliser l’opinion sur ce thème. Il sera utile aux institutions responsables d’enfants et de mineurs vulnérables et les encouragera à respecter les droits des enfants dans le cadre de la prise en charge extrafamiliale. Il sera également utile à l’Office fédéral des assurances sociales et aux ONG actives sur le terrain.

Titre original

Placements of Swiss and foreign minors in border regions: The cases of the cantons of Valais and Ticino.

Responsable du projet

  • Prof. Dr. Sandro Cattacin, Institut de recherches sociologiques (IRS), Département de Sociologie, Faculté des Sciences de la Société, Université de Genève (directeur de projet)
  • Prof. Dr. Daniel Stoecklin, Center for Children’s Rights Studies, Université de Genève (directeur de projet)
  • Dr. Toni Ricciardi, Institut de recherches sociologiques (IRS), Université de Genève (co-directeur de projet)

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Dr. Sandro Cattacin Institut de recherches sociologiques (IRS)
Département de Sociologie, Faculté des Sciences de la Société
Université de Genève
Boulevard du Pont-d’Arve 40 1211 Genève 4 +41 22 379 83 16
+41 22 379 83 02
sandro.cattacin@unige.ch